Connection Information

To perform the requested action, WordPress needs to access your web server. Please enter your FTP credentials to proceed. If you do not remember your credentials, you should contact your web host.

Connection Type

Une bonne qualité de l’air intérieur est indispensable au confort de l’occupant. L’amélioration de l’isolation thermique et de l’étanchéité à l’air a conduit à une limitation de la ventilation naturelle. Cela a conduit à l’apparition de systèmes de ventilation forcée. Aujourd’hui, le gouvernement impose un débit d’extraction minimal en fonction de l’usage de la pièce.

Pourquoi ventiler ?

Le renouvèlement de l’air intérieur d’un bâtiment est nécessaire afin de :

  • De fournir de l’oxygène. La respiration des occupants mais aussi la respiration végétale consomme l’oxygène disponible dans la pièce et augmente la concentration de gaz carbonique et d’humidité.
  • D’évacuer l’humidité. L’humidité provient des occupants (expiration, transpiration, etc.) mais aussi des différentes pièces d’eau (salle de bain, WC, cuisine, etc). La régulation de la concentration de vapeur d’eau de votre air intérieur via votre ventilation permet d’éviter la condensation sur vos murs, qui entraine l’apparition de moisissures sur vos murs.
  • D’évacuer les polluants. L’air intérieur se charge rapidement de substances gênantes et nocives comme les mauvaises odeurs, microbes, virus, gaz nocifs (ex : radon) mais aussi de composés organiques volatils (COV) qui proviennent des solvants contenus dans les colles, vernis, peintures souvent présent dans plusieurs matériaux de votre maison (meubles en panneaux agglomérés, peintures, linos, moquettes, etc) mais aussi dans vos produits d’entretien.

Comment ventiler ?

Une bonne partie du parc de bâtiments français renouvelle son air par ventilation naturelle (ouverture des fenêtres, infiltrations d’air liées aux défauts d’étanchéité, etc). Ce mode de ventilation engendre d’importantes déperditions de chaleur et n’est pas adaptée aux exigences de réductions des consommations d’énergie actuelles.

Tout projet de construction ou rénovation soumis à la RT2012 devra obligatoirement disposer d’un système de ventilation mécanique, permettant de renouveler de manière rationnelle et maitrisée votre air intérieur.

VMC simple flux et double flux ?

VMC simple flux

Une VMC simple flux est un système d’extraction mécanique de votre air intérieur vicié. L’air neuf pénètre dans votre logement via diverses ouvertures (fenêtres, infiltrations, etc). Ce système, peu onéreux, est aujourd’hui leader sur le marché de ventilation. Vous aurez la choix entre une régulation hygro A (débit fixe) ou une ventilation hygro B (débit variable).

En savoir plus

Pour aller plus loin, n’hésitez pas à consulter notre dossier sur la

VMC simple flux

VMC Double Flux

Une VMC double flux est un système d’extraction mécanique de votre air intérieur vicié. Contrairement à la VMC simple flux, la VMC double flux dispose également d’un réseau de soufflage d’air neuf et d’un échangeur thermique, qui permet de récupérer les calories de l’air extrait. Ce système, plus cher que la VMC simple flux, permet d’améliorer le bilan thermique de votre projet.

En savoir plus

Pour aller plus loin, n’hésitez pas à consulter notre dossier sur la

VMC double flux

Précautions et entretien

Il est important de soigner la mise en œuvre de votre système de ventilation afin de limiter les nuisances sonores (ventilateur, sifflements d’air dans les canalisations, etc). Il reste possible de mettre en place des silencieux aux points critiques. Vous devrez également ne pas oublier de changer régulièrement vos filtres, ce qui se fait désormais simplement.

La ventilation nocturne, pour climatiser en été

Votre système de ventilation peut s’avérer particulièrement utile en été. Les maisons récentes étant bien isolées, elles sont tendance à conserver la chaleur dans votre intérieur (restitution difficile). Pour évacuer la chaleur, il est possible de recourir à la surventilation nocturne. En été, la température baisse fortement durant la nuit. Le fonctionnement de votre ventilation permettra d’extraire l’air chaud de votre intérieur et le remplacer par un air extérieur plus froid.

Remarque : Si vous disposez d’une VMC double flux, il est important de penser à déconnecter l’échangeur de récupération de chaleur en été ( un by-pass est prévu pour la court-circuiter).

Un système novateur, le puit canadien

Le puit canadien, également appelé puit provençal, permet de rafraichir l’air neuf pendant la période estivale en le faisant passer sous terre (environ 1,5m de profondeur) avant qu’il ne pénètre dans votre maison. En été, la température du sol, même à une faible profondeur, est inférieure à la température extérieure. Le mode de climatisation passive permet de réduire la température de l’air entrant de 5 à 8°C. La longueur d’un puit canadien est généralement de 30 à 40m. Il est nécessaire de prévoir une légère pente autorisant un écoulement d’eau et prévoir pompe d’évacuation des condensats. Le puit canadien est également utilisable en hiver, ou le sol est plus chaud que l’air extérieur.

Nos services RT2012

Notre bureau d’études thermiques est spécialisé dans la réalisation de calculs RT2012. La gestion de projet se fait via notre interface client personnalisée, ce qui nous permet de proposer une prestation de qualité à un tarif intéressant. N’hésitez pas à nous contacter pour plus de renseignements.

Inscription
Pour accéder à votre espace client
0 €
Étude RT2012 intermédiaire
Pour valider votre permis de construire
139 €
Étude RT2012 complète
Pour valider votre projet complet
199 €
Paste your AdWords Remarketing code here